Le Parlement britannique réalise des "progrès constants" en matière d'égalité hommes-femmes

Le Parlement britannique réalise des "progrès constants" en matière d'égalité hommes-femmes
Actualités en bref

image

© AFP/Niklas Halle'n

L'audit sur la sensibilité du Parlement britannique au genre, qui vient d'être publié, fait état de progrès constants dans l'augmentation de la représentation des femmes dans les deux chambres du Parlement. Cependant, les obstacles sont encore trop nombreux lorsqu'elles veulent être candidates à la Chambre de communes ou se présenter devant la commission des nominations de la Chambre des Lords.

Cet audit a été réalisé par l'UIP avec l'appui du Groupe britannique de l'UIP. Il a été conduit conformément au Plan d'action de l'UIP pour des parlements sensibles au genre et à l'outil d'évaluation de la sensibilité des parlements aux questions de genre.

Le rapport révèle que le pourcentage de femmes parlementaires est passé de 18,2 à 32 pour cent depuis 1997, tandis que le pourcentage de femmes à la Chambre des Lords est passé de 7,1 à 26,1 pour cent pendant la même période. Il identifie quatre obstacles auxquels les femmes peuvent se heurter pour accéder à la Chambre des Communes ou à la Chambre des Lords :

  • la culture parlementaire, comme le soulignent les récents rapports sur l'intimidation et le harcèlement, ainsi que sur le harcèlement sexuel,
  • les menaces en ligne et les dangers liés à la sécurité physique, en particulier l'intimidation, le harcèlement et la violence à l'égard des femmes parlementaires et des candidates,
  • les difficultés que pose le travail au parlement pour la vie de famille, y compris l'imprévisibilité et les longues heures de travail,
  • l'incidence financière liée à un mandat parlementaire.

L'audit s'est également inspiré du récent rapport de l'UIP intitulé Sexisme, harcèlement et violence à l'égard des femmes dans les parlements d'Europe, publié en collaboration avec l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe.

Comme suite à cet audit, un plan d'action devrait être présenté en février prochain afin de faire le point sur les mesures que les autorités parlementaires proposent de prendre en réponse aux conclusions et recommandations du rapport.