Selon un nouveau rapport de l'UIP, la représentation des jeunes au parlement progresse légèrement

Selon un nouveau rapport de l'UIP, la représentation des jeunes au parlement progresse légèrement
Communiqués de presse
Geneva

image

© Ray Tang/Anadolu

Selon le rapport bisannuel de l'UIP sur la représentation des jeunes dans les parlements nationaux publié aujourd'hui, la proportion mondiale des parlementaires de moins de 30 ans est passée de 1,9 à 2,2 pour cent en deux ans. Toutefois, cette augmentation ne peut pas masquer le fait que la représentation politique des jeunes dans le monde souffre d'un déficit considérable, lorsque l'on considère que la moitié de la population mondiale a moins de 30 ans. L'Europe est la région qui obtient les meilleurs résultats quant au nombre de jeunes parlementaires, suivie par les Amériques. Le rapport sera présenté à la cinquième Conférence mondiale des jeunes parlementaires de l'UIP, qui se tiendra à Bakou (Azerbaïdjan), les 14 et 15 décembre.

En tant que pôle mondial d'informations sur les parlements, l'UIP mesure et analyse la représentation des jeunes dans les parlements depuis 2014. Soucieuse de rendre les parlements plus représentatifs, l'UIP redouble d'efforts pour encourager la participation des jeunes en recueillant des données, en proposant des orientations politiques et en organisant des forums pour jeunes parlementaires, comme la Conférence mondiale annuelle des jeunes parlementaires. La prochaine édition de cette conférence, organisée conjointement par l'UIP et l'Assemblée nationale d'Azerbaïdjan, aura pour thème général "Promouvoir le développement durable, protéger les intérêts des générations futures".

"En ma qualité de plus jeune Présidente de l'UIP, je crois que la représentation est non seulement une pierre angulaire de la démocratie, mais aussi une de nos principales forces. C'est en faisant participer un plus grand nombre de jeunes à la prise de décisions que nous prendrons des décisions plus éclairées sur les principaux défis auxquels nos sociétés sont confrontées. Nous comptons sur la vision, l'engagement et les idées nouvelles des jeunes parlementaires pour nous guider dans l'élaboration de politiques qui répondent efficacement non seulement aux besoins actuels, mais aussi à ceux des générations futures", a déclaré la Présidente de l'UIP, Gabriela Cuevas.

Pour sa part, le Secrétaire général de l'UIP, Martin Chungong, a rappelé que "l'UIP joint le geste à la parole lorsqu'il s'agit de donner plus d'autonomie politique aux jeunes. Par exemple, nous avons récemment modifié les statuts de l'UIP pour inclure davantage de jeunes parlementaires dans les organes de décision de l'UIP. C'est non seulement une preuve de la priorité que nous accordons à une plus grande représentation des jeunes, mais cela montre aussi aux parlementaires du monde entier l'importance de la voix des jeunes aujourd'hui."

Sur la base d'enquêtes menées dans plus de 200 chambres parlementaires de 150 pays, le rapport de l'UIP constate que plus de 30 pour cent des chambres uniques ou basses des parlements du monde ne comptent aucun parlementaire de moins de 30 ans et que ce chiffre atteint 76 pour cent pour les chambres hautes. La proportion de parlementaires de moins de 40 ans est également passée de 14,2 pour cent en 2016 à 15,5 pour cent en 2018, et le nombre de parlementaires de moins de 45 ans est passé de 26 pour cent en 2016 à 28,1 pour cent en 2018.

Les parlementaires masculins continuent d'être plus nombreux que leurs homologues féminins dans tous les groupes d'âge, mais à des degrés divers. Ils sont presque trois fois plus nombreux que les femmes dans le groupe des 41-50 ans, plus de trois fois plus nombreux parmi les 51-60 ans et près de cinq fois plus nombreux chez les 61-70 ans. Dans les groupes plus jeunes (31-40 ans, et 21-30 ans), il y a environ deux fois plus d'hommes que de femmes.

En tête de peloton, on trouve la Norvège, la Suède et la Finlande, où la part des parlementaires de moins de 30 ans dépasse 10 pour cent. Leur proportion est également d'environ 10 pour cent dans les chambres uniques ou basses de Saint-Marin, de la Gambie, du Monténégro et du Venezuela. La seule chambre haute qui s'approche de ce niveau est celle du Bhoutan, avec un taux de 9,1 pour cent. Seuls cinq pays africains – la Gambie, l'Ethiopie, les Seychelles, le Cabo Verde et la Guinée équatoriale – figurent dans le top 20. Pourtant, la population du continent africain est la plus jeune du monde, avec environ 200 millions de jeunes, âgés de 15 à 24 ans.

Plusieurs pays ont tenu des élections depuis le rapport de l'UIP de 2016 (les informations provenant de 63 chambres dont les membres ont été renouvelés sont prises en compte dans le nouveau rapport de l'UIP). Parmi les chambres uniques et basses, trois pays ont fait des progrès particulièrement importants : le Monténégro, le Venezuela et la France. Au Monténégro, un nouveau parti politique composé principalement de jeunes est devenu le deuxième plus important sur le plan de la représentation parlementaire en 2016. Au Venezuela, les jeunes parlementaires jouent un rôle clé dans la promotion de la démocratie et de la défense de l'Assemblée nationale, contrôlée par l'opposition. En France, les élections de 2017 ont vu l'émergence d'un nouveau mouvement politique, En marche !, qui a remporté la majorité des sièges à la chambre basse. En conséquence, l'âge moyen des parlementaires en France est passé de 54 ans en 2012 à 48 ans en 2017.

Le rapport de l'UIP recommande un certain nombre de mesures pour contribuer à accroître la représentation des jeunes dans les parlements. Les quotas électoraux établis pour les jeunes dans un nombre croissant de pays dans le monde commencent à produire leurs effets. L'alignement de l'âge pour voter sur l'âge auquel on peut être candidat permet également d'attirer un plus grand nombre de jeunes candidats. Des réseaux de jeunes parlementaires, ainsi que des forums traitant des questions liées aux jeunes, ont été créés dans 16,7 pour cent des parlements recensés dans le rapport de l'UIP, notamment récemment au Pakistan, en Tanzanie et en Fédération de Russie. Des commissions parlementaires s'occupant des questions liées aux jeunes existent maintenant dans plus de 40 pour cent des pays, et 72 pays ont des parlements de jeunes afin d'informer et de faire participer plus de jeunes à la vie politique.

Pour plus ample information, prière de contacter Thomas Fitzsimons, tél. : +41 79 854 31 53 – courriel : tf@ipu.org.