Engagement parlementaire dans le domaine des droits de l’homme : identification des bonnes pratiques et des possibilités d’action

Engagement parlementaire dans le domaine des droits de l’homme : identification des bonnes pratiques et des possibilités d’action
24 - 26 juin 2019 - Genève, Suisse

Séminaire à l’intention des membres de commissions parlementaires des droits de l’homme organisé par l’Union interparlementaire en collaboration avec le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme

Palais des Nations, Salle XXIII

 

Depuis l’adoption, il y a soixante-dix ans, de la Déclaration universelle des droits de l’homme, la communauté internationale a avancé à grands pas dans l’élaboration de nouvelles normes internationales relatives aux droits de l’homme et le perfectionnement des normes existantes. Il reste cependant à traduire ces progrès dans les faits, de sorte que le comblement de ce "déficit de mise en œuvre" est aujourd’hui une priorité.

Les parlements, en particulier leurs commissions des droits de l’homme, ont un rôle décisif à jouer dans la protection et la promotion des droits de l’homme en contribuant à donner une suite concrète aux obligations internationales relatives aux droits de l’homme au niveau national. Les mécanismes des droits de l’homme de l’ONU, en particulier le Conseil des droits de l’homme et le Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes, ont pris acte du potentiel des parlements pour assurer une meilleure mise en œuvre des normes relatives aux droits de l’homme et commencé ainsi à tenir compte du travail parlementaire de manière plus systématique dans leurs propres délibérations. Pour leur part, les parlements - en particulier les commissions des droits de l’homme – redoublent d’efforts pour mieux comprendre le fonctionnement des mécanismes des droits de l’homme de l’ONU et contribuer directement à leurs travaux.

Le séminaire à l’intention des membres de commissions parlementaires des droits de l’homme vise à faire le point sur les avancées accomplies jusque-là et à identifier les meilleures pratiques et de nouveaux moyens d’action. Plus concrètement, cet événement sera l’occasion de présenter des exemples intéressants de contributions de parlements dans le domaine des droits de l’homme et de participation des parlements aux activités des mécanismes des droits de l’homme de l’ONU. Il s’agira aussi de recenser d’autres moyens de renforcer la contribution des parlements à la promotion et à la protection des droits de l’homme et d’améliorer les synergies entre les parlements et les mécanismes des droits de l’homme de l’ONU.

La réunion examinera également des exemples mobilisateurs de coopération entre les parlements, les institutions nationales des droits de l’homme et la société civile, ainsi que les activités que les parlements peuvent entreprendre pour créer un environnement dans lequel les parties prenantes nationales en matière de droits de l’homme peuvent travailler librement et efficacement. Le séminaire abordera également les mesures que les parlements peuvent prendre pour mettre en œuvre un ensemble de mesures reposant à la fois sur les Objectifs de développement durable (ODD) et les obligations relatives aux droits de l’homme. La réunion sera aussi l’occasion d’explorer le contenu d’un possible ensemble de principes internationaux d’appui aux activités des commissions parlementaires des droits de l’homme et d’examiner les éléments constitutifs d’un outil d’auto-évaluation au regard des droit de l’homme pour les parlements.